• "Faire de la Wallonie une terre d'Excellence"

  • "Faire de la Wallonie une terre d'Excellence"

  • "Faire de la Wallonie une terre d'Excellence"

Manager une équipe : inspirez-vous des sports de compétition !

Le sport de compétition est reconnu comme école de management car il exige le plus haut niveau d'excellence, l'ambition de se dépasser, l'effort pour réussir.

Coachs sportifs et managers : même méthode

Le management s'est donc souvent inspiré des méthodes des coachs sportifs pour permettre aux équipes en entreprises de performer. Et souvent, les grands entraîneurs -tous sports confondus- sont disséqués dans leurs méthodes, écoutés dans leur approche technique, mental ou de management qui amène à la performance. De Yannick Noah, entraîneur de Coupe Davis & de Fed Cup, à Daniel Constantini, élu meilleur entraineur d'Handball de tous les temps, à Guy Noves, entraineur de l'équipe de France de Rugby.

Le rugby est un sport de compétition assorti de valeurs, ce qui ajoute encore à la dimension managériale et à la transposition sur le plan du management en entreprise. À ce titre, le célèbre entraîneur du XV de France, Guy Noves – homme aux 1000 matches, a beaucoup était cité en exemple et en modèle d'entraîneur au sens large. Toute sa vie semble intimement liée à l'envie de vaincre et de s'améliorer. Il est avant tout meneur d'hommes et sait lire dans « ses joueurs pour en tirer le meilleur » comme le rappellent eux-mêmes les anciens joueurs du Stade Toulousain. Sa capacité à cerner les caractères afin de tirer le meilleur de l'individu n'a pas d'équivalent.

Mener son équipe à l'excellence

Premier temps : la synchronisation des individus, en alternant coaching individuel et collectif

Deuxième temps : analyse technique, tactique et stratégique du jeu sur la première partie de jeu, puis projection sur des mêmes éléments pour aborder la deuxième mi-temps d'un match,

Troisième temps : insuffler des valeurs communes, un objectif partagé et des paroles de gagneurs

Voilà coté sport et dans un très court laps de temps ! Il faut donc se poser la question suivante comme manager : si une mi-temps d'entraîneur était une réunion de manager/leader ? Comment pouvons-nous transposer dans notre quotidien de manager les trois temps observés chez Guy Noves et comment les faire vivre chacun suivant nos tailles d'entreprises et types de collaborateurs ?

Le temps de la synchronisation

Guy Noves rappelle à ses joueurs l'importance du souffle, de l'écoute de son corps, de se désaltérer, de changer de maillot, de se soigner, de récupérer, pour être « disponible à un moment d'écoute collectif ».

Et en entreprise, si nous commencions nos réunions par plus « d'informels et de prises d'informations » sur nos collaborateurs, leur état d'esprit, leurs préoccupations immédiates pour les disposer à un échange dans les meilleures dispositions ?

Le temps d'analyse et du plan d'actions

Guy Noves procède de manière exhaustive en deux parties, à l'analyse des séquences de jeux sur le plan tactique par l'équipe et par l'adversaire, tout en prenant en compte les éléments contextuels. Les éléments sont alors repris de manière factuelle sur la première partie/mi-temps pour passer plus de temps sur la partie de « plan d'action » à mettre en place en deuxième mi-temps.

Seuls les éléments de première mi-temps sur les schémas à corriger sont pris en compte, comme seuls les paramètres de l'adversaire et ses réactions sont retenus dans les propos. De la même manière, ne passons-nous pas trop de temps à l'analyse sans travailler les plans d'actions et la vision stratégique avec nos équipes ? Ne devons-nous pas prendre l'essentiel des chiffres, les réalisations simplement comme outils de projections et d'hypothèses à travailler avec nos équipes en plan d'action ?

Le temps de la motivation et resynchronisation collectif sur l'objectif et les valeurs

Guy Noves martèle l'ambition et rappelle les valeurs du groupe, ainsi que les moyens de les mettre en œuvre individuellement et collectivement. Il n'hésite pas à rappeler « l'entraide », la « solidarité », « l'engagement », « le soutien à apporter aux copains » à coté de soi dans le jeu. Il propage la confiance, et utilise l'empathie comme technique de management. Alors coté entreprise, nous devrions commencer par verbaliser nos objectifs et valeurs avec nos équipes pour les rappeler en réunion. Et veiller à fédérer autour d'une ambition, d'une vision qui doit se traduire en stratégie et actions mais aussi en valeurs dans l'entreprise.

Reste deux paramètres sur lesquels chacun devra réfléchir : la dimension du manager lui-même (ici Guy Noves, expert du management comme entraineur) et l'alchimie ou osmose que le manager a créé dans le groupe et sa composition.

Le sport nous apprend donc sur la technique, le mental et les émotions. Pour chacune de ces notions, nous avons des enseignements à tirer pour qui sait les observer, les adapter et...les traduire. Johny Wilkinson disait à l'instar de Guy Noves « comment manager ses joueurs à la mi-temps » : « Le chemin vers l'excellence est une recherche constante d'amélioration ».

Source: Alexis de Prevoisin, Manager une équipe : inspirez-vous des sports de compétition !, https://solutions.lesechos.fr/equipe-management/c/manager-equipe-inspirez-sports-de-competition-9060/, 13 décembre 2017